Soumont saint-quentin site officiel de la mairie

le Mémorial des Civiles dans la Guerre

Le Mémorial des civils dans la guerre est un véritable musée de site, construit sur les ruines d’une maison détruite pendant les bombardements de l’été 1944

C’est un lieu de mémoire unique au monde. Si le sort des civils est parfois évoqué, jamais un musée n’avait choisi de se consacrer intégralement au quotidien des populations en période de conflit armé.

 

MEMORIAL DE FALAISE

localisation et horaires

De 10h à 18h (jusqu’à 19h en juillet/août). Fermeture annuelle du 3 novembre au 3 février 2017.

Tarifs

- Plein tarif : 7,50 €

- Tarif réduit : 6,50 €

- Pass famille : 18 € (valable pour 2 adultes et au moins 1 enfant de 10 à 25 ans, nombre d’enfants non limité)

- Billet Bataille de Normandie : 27 € (Mémorial des civils dans la guerre de Falaise + Mémorial de Caen + Cinéma circulaire Arromanches 360)

- Billet jumelé : 9 € (Mémorial des civils dans la guerre de Falaise + Mémorial de Montormel)

Informations

Place Guillaume-le-Conquérant, 02 31 06 06 45. resa@memorial-falaise.fr

site internet  http://www.memorial-falaise.fr/

Un musée unique dédié aux populations civiles

Quel est le quotidien des populations en temps de guerre ? 

Comment vit-on sous l’Occupation, les bombardements, l’exode ?

Quel est le quotidien des populations en temps de guerre ?  Comment vit-on sous l’Occupation, les bombardements, l’exode ?

Quels étaient les rapports des civils avec l’armée d’occupation, avec l’administration pétainiste, puis, après le Débarquement, avec les armées alliées ? Autant de questions qui foisonnent lorsque l’on s’intéresse à la vie des civils en temps de guerre.

Alors que la Seconde Guerre mondiale est en phase de passer de la mémoire à l’Histoire, les réponses à ces questions - et à bien d’autres - sont au Mémorial des civils dans la guerre de Falaise. Ce lieu de mémoire est unique au monde. En effet, jamais encore un musée dans son ensemble n’avait choisi de traiter du sort des civils en période de conflit armé. Ce thème est parfois évoqué dans les musées consacrés à la guerre, mais l’essentiel de la muséographie y est dédié aux héros combattants : les militaires et les Résistants.

Les civils en temps de guerre, c’est une histoire tue, méconnue, à laquelle personne ne s’est vraiment intéressé depuis 70 ans. Aujourd’hui, il est temps de raconter ce « martyre silencieux ».